norme blouson moto

Norme blouson moto en 2020 : tout savoir

Une nouvelle norme est en vue pour vos blousons et pantalons de moto ! Mais attention, la norme EN 17092 rendue obligatoire pour les fabricants est plus pertinente et devrait, malgré ses 5 niveaux, simplifier la vie du motard au moment du choix de ses équipements.

La norme EN 17092 possède 5 niveaux bien pensés

Si vous avez l’intention de vous acheter un nouveau blouson moto, il faudra prendre en compte les nouvelles normes comme critère de choix. Il n’est pas nécessaire de posséder la même protection qu’on roule uniquement en zone urbaine ou qu’on passe ses journées à poser le genou par terre à moto. Ainsi, la nouvelle norme comprend plusieurs niveaux : AAA, AA, A, B, et C. On ne trouvera que très rarement le code AAA, pensé pour les blousons, pantalons ou combinaisons qui doivent encaisser sans accroc une glissade à pleine vitesse sur piste. À l’autre extrémité du tableau des normes, le niveau C est pensé pour des blousons qui ne rouleront que dans la ville. En effet, ils possèdent des contraintes relativement faibles. Au milieu de ces normes, les niveaux B, A et AA offrent le choix à chacun de choisir un blouson offrant le parfait équilibre entre le besoin de se protéger et l’évidente nécessité de confort et de souplesse selon l’usage que l’on en fait. Selon les différents niveaux, la durée de résistance à l’abrasion et à la déchirure sont des critères qui peuvent varier, tout comme la qualité des coutures ou la présence de coques protectrices à certains endroits.

Une protection pensée par zone

La norme EN 17092 fait de grandes différences entre le coude et le pli du coude par exemple. En effet, on va plus facilement glisser sur les coudes, les épaules ou le dos que sur les aisselles ou l’arrière du genou. Ainsi, les articulations sont situées dans la zone 1 et devront posséder une plus grande résistance des coutures comme des matières utilisées. La zone 2 englobe quant à elle l’extérieur des jambes, les bras, le dos, les fesses et les hanches. Parties moins exposées à l’abrasion, le buste et l’arrière des jambes sont en zone 3. Ce nouvel agencement des zones à protéger aide à conserver une souplesse bienvenue sur les zones de flexion peu exposées.

Quelle obligation pour cette norme ?

Les équipements de protection individuelle de moto qui sont actuellement en vente ne deviennent pas obsolètes. Les magasins peuvent toujours les vendre et les motards peuvent rouler sans craindre de montrer l’étiquette en cas de contrôle. En revanche, il est vrai qu’avec un nouvel équipement dans les mois qui viennent, vous avez beaucoup de chances d’acheter un équipement qui respecte la norme EN 17092 mais vous n’aurez aucune obligation de changer votre équipement au complet.

Vous avez un blouson de moto abîmé ou des gants en mauvais état ? La mise en place de cette norme peut être l’occasion de renouveler ses équipements sans pour autant tout jeter.